• la galerie de Gustave Doré

     

     

     

    Paul Gustave Louis Christophe Doré (1832-1883)
    En 1840, le père de Gustave Doré, est nommé ingénieur en chef des Ponts et Chaussées de l'Ain et la famille s'installe à Bourg-en-Bresse.
    Au collège l'enfant  est un très bon élève, il se fait  remarquer par ses caricatures et ses dessins inspirés du monde bressan.
    À douze ans un imprimeur local publie ses premières lithographies sur Les Travaux d'Hercule. Elles amènent l'éditeur parisien Charles Philipon à lui proposer de s'installer à Paris où à partir de 1847 il suit les cours du lycée Charlemagne. Il commence à dessiner en même temps des caricatures pour "le Journal pour rire" de Philippon, à partir de 1848. Il connaît vite la célébrité et débute en 1848 au Salon avec deux dessins à la plume mais continue à vivre auprès de sa mère après la mort de son père en 1849.
    À partir de 1851, tout en exposant ses toiles, il réalise quelques sculptures de sujets religieux et collabore à diverses revues. En 1854, l'éditeur Joseph Bry publie une édition des œuvres de Rabelais, illustrée d'une centaine de ses gravures et de 1861 à 1868, il illustre la Divine Comédie de Dante.
    Certains de ses albums préfigurent la bande dessinée.
    En 1854 et 1873 il illustre deux versions des « Œuvres de Rabelais », et en 1855 « Les Cent Contes drolatiques » d'Honoré de Balzac. puis la Bible et "L’Enfer de Dante "
    Il fréquente alors la société mondaine et élargit ses activités picturales en composant de grands tableaux comme "Dante et Virgile dans le neuvième cercle de l'Enfer", "L'Enigme" ou "Le Christ quittant le prétoire".
    Multipliant en même temps dessins et illustrations en tous genres (fantastique, portraits-charges), sa notoriété devient européenne et il rencontre un immense succès en Angleterre .
    Il meurt d'une crise cardiaque à 51 ans, le 23 janvier 1883, en laissant une œuvre imposante de plus de dix mille pièces. En 1931, Henri Leblanc publie un catalogue raisonné qui recense 9 850 illustrations, 68 titres de musique, 5 affiches, 51 lithographies originales, 54 lavis, 526 dessins, 283 aquarelles, 133 peintures et 45 sculptures.
    (d'après wikipedia)

     

     

    Autoportrait

     Autoportrait

     

    Dante et Virgile au IXème cercle de l'Enfer

     Dante et Virgile au IXème cercle de l'Enfer

     

     

    Autoportrait

     Autoportrait

     

     

     Le Christ sortant du Prétoire

     Le Christ sortant du Prétoire

     

    Clown blanc

    Clown blanc 

     

     

    Don Quichotte et Sancho Pança

     Don Quichotte et Sancho Pança

     

     Monument d'Alexandre Dumas père

    Monument d'Alexandre Dumas père 

     

     Don Quichotte de la Mancha

    Don Quichotte de la Mancha

     

     

     Le Chat Botté

     Le Chat Botté

     

    Loch Lomond

     Loch Lomond

     

    vase et fleurs - nature morte - dessin

     vase et fleurs - nature morte - dessin

      

    Paysage d'Ecosse

    Paysage d'Ecosse

     

     

    La Parque et l'Amour

     La Parque et l'Amour

     

     Les Saltimbanques

     Les Saltimbanques


    clic pour revenir  vers la page de présentation 

    Clic pour retour à la page de présentation

      


  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Mai 2014 à 18:42

    Ce sont ses illustrations et ses sculptures que je préfère. Bisous

    2
    Dimanche 18 Mai 2014 à 19:37
    J'ai toujours aimé Doré, notamment ses illustrations. Un très grand artiste. Nouveaux gros bisous ;-)
    3
    Lundi 19 Mai 2014 à 10:52

    Je ne connaissais pas Doré sculpteur...

    En tout cas, plus je regarde ses saltimbanques (tableau que je ne connaissais pas) plus je me dis qu'il faudra que je raconte un jour une histoire... ;)

     

    Passe une douce journée Jean-Marie. Gros bisous.

    4
    Lundi 19 Mai 2014 à 15:28

    Un beau souci des détails et des décors bien fouillés... Merci Jean-Marie

    5
    Mardi 20 Mai 2014 à 21:57

    J'ai vraiment un faible pour "Jésus sortant du prétoire" et pas seulement à cause de mes convictions religieuses ! Jésus y est si lumineux..... un grand coup de cœur ! il semble marcher de Lui-même, de sa propre volonté, serein, (le seul d'ailleurs, quand on regarde la foule) vers la Croix qui Lui est présentée ! Très très émouvant ! Merci

    Bises

    6
    Mercredi 21 Mai 2014 à 06:25

    bonjour, Luciole
    merci de tes visites,
    ici dans cette "galerie",
    et dans mon blog
    elle en est partie intégrante,
    comme de la Communauté,
     avec un peu plus de choix .
    Tes commentaires me font très plaisir !


    bonne journée
    bises amicales

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :